Skip to main content
options de transport transfrontalier du CO2

Profil : Stockholm Exergi a besoin d'options de transport transfrontalier de CO2

14 mars 2021 Domaine de travail : Capture du carbone

Le rôle du bio-CCS sur la voie de la réduction nette à zéro dépend de la reconnaissance par le cadre législatif du transport maritime et du stockage du CO2.

Dans le cadre des discussions en cours en Suède sur le rôle vital du Bio-CCS dans la réalisation de l'objectif de zéro émission nette d'ici 2050, Fabian Levihn, de Stockholm Exergi, a discuté avec nous de la révision en cours du règlement sur les réseaux transeuropéens.

Pourquoi Stockholm Exergi s'intéresse-t-elle tant au captage et au stockage du CO2 ?

Tout d'abord, à Stockholm Exergi, nous nous concentrons sur le bio-CCS. La raison en est simple : nous voyons beaucoup de sociétés et de pays poursuivre des objectifs ambitieux de réduction nette de leurs émissions. Pour réaliser ces ambitions, certaines émissions sont difficiles à éviter. Il y a un grand intérêt à les contrer par des émissions négatives, et c'est là que les biocarburants entrent en jeu. Si l'on parle d'émissions historiques, les émissions négatives sont le seul moyen de les réduire si l'on veut éliminer le carbone de l'atmosphère. Il faut ensuite créer un flux de cette atmosphère vers la roche-mère. Si l'on regarde la stratégie à long terme de l'UE, on parle d'une exigence de 200 à 600 Mt d'émissions négatives. Et la Suède a un potentiel plus grand que ce que nous exigeons nous-mêmes parce que nous avons ce grand pays avec beaucoup de forêts.

Quel rôle peut jouer la révision du règlement RTE-E ?

Le règlement RTE-E, et en fait tous les autres règlements de l'UE, ont un impact important sur notre capacité à réaliser ce projet. Si nous voulons avoir un marché pour la capture et le stockage du carbone afin de faciliter les émissions négatives, le cadre politique doit permettre toutes les parties du processus. De l'utilisation de la biomasse à la capture de l'air, à l'expédition et au stockage. En Suède, les conditions ne sont pas idéales pour le stockage du CO2, mais nous avons un très long littoral et de nombreuses sources ponctuelles de CO2 biogénique en Suède disposent d'une installation portuaire. Si vous voulez collecter le CO2 de ces installations suédoises, et en particulier des installations biogéniques, les navires sont la seule option viable. Vous ne pourriez pas installer un pipeline le long de cette longue côte. Il est économiquement plus efficace d'utiliser le transport par bateau que par pipeline pour atteindre les installations de stockage à l'étranger. Cependant, l'exclusion des RTE-E et la mention spécifique des pipelines dans la directive CSC excluent le transport maritime.

Pour que cela fonctionne, il faut que toutes ces étapes soient reliées. Toutes les politiques européennes doivent être alignées, ce qui inclut le RTE-E. Le statut de PCI est important. Nous soutenons le projet Northern Lights et le projet Longship, nous les encourageons à obtenir le statut PCI. Si nous voulons avoir un système de marché pour la capture et le stockage du dioxyde de carbone, le cadre politique de l'UE doit autoriser et permettre toutes les parties de la chaîne de valeur, y compris le stockage du CO2, le transport comme la navigation et l'utilisation de la biomasse. Tout doit être connecté.

Comment la reconnaissance du stockage du CO2 dans le RTE-E peut-elle contribuer aux avantages transfrontaliers dans l'UE ?

Comme nous l'avons mentionné, la Suède ne dispose pas de bonnes conditions pour le stockage du CO2. Nous dépendons donc à 100% de l'envoi du CO2 à l'étranger, par bateau. Nous dépendons également du développement d'installations de stockage de CO2 à l'étranger. Une fois la disponibilité assurée, nous pourrons capter le CO2 biogénique et le stocker - réduisant ainsi la concentration de CO2 dans l'atmosphère. Pour que cela devienne une réalité, nous aurons besoin de cette coopération transfrontalière et des avantages offerts par le statut RTE-E et PCI.

La Suède est extrêmement dépendante de la politique européenne et de la législation européenne pour soutenir le développement de l'infrastructure du CO2, y compris le stockage. L'UE doit reconnaître qu'il s'agit d'une partie importante de la réalisation de sa stratégie à long terme, et reconnaître qu'il y a un grand potentiel que nous pouvons exploiter pour créer des émissions négatives. Et nous pouvons le faire sans ajouter de nouvelles ressources. Toutes ces étapes de la chaîne de valeur sont durables et constituent un élément important de la stratégie d'atténuation du changement climatique de l'Union européenne. Elles devraient être reconnues de la même manière dans un cadre législatif harmonisé, notamment dans le règlement RTE-E.

Lisez notre fiche d'information sur la révision des RTE-E ici.

Bio-CCS et élimination du dioxyde de carbone sur la voie de l'objectif "zéro" d'ici 2050 Grâce à Bio-CCS, Stockholm Exergi utilisera les résidus de l'industrie forestière pour créer de la chaleur et de l'électricité, en captant le CO2 de l'atmosphère et en le stockant sous terre. Contrairement au captage direct de l'air (DAC), qui consomme beaucoup d'énergie, le Bio-CCS, associé à une bonne gestion des forêts et à l'utilisation de la biomasse résiduelle, crée un flux de CO2 de l'atmosphère vers un stockage permanent, ce qui réduit la concentration de CO2 dans l'atmosphère et permet d'éliminer le dioxyde de carbone (CDR). La définition de la RDC sera la ligne de partage des eaux entre l'action climatique et le blanchiment écologique dans l'UE.


Vous voulez en savoir plus sur l'élimination du dioxyde de carbone ?

Consultez ce rapport réalisé par Bellona et la Zero Emissions Platform (ZEP) : L'Europe a besoin d'une définition de l'élimination du dioxyde de carbone

Cette interview s'inscrit dans le cadre de la campagne #TenETuesday. Nous la menons aux côtés de Bellona afin d'attirer l'attention sur la prochaine révision de la révision RTE-E.

Postes connexes

Tenez-vous au courant des actualités !

inscrivez-vous pour recevoir le dernier contenu de CATF

"*" indique les champs obligatoires