Skip to main content
Réseau de canalisations de CSC

Pour atteindre ses objectifs climatiques, la Californie a besoin de technologies de capture, d'élimination et de stockage du carbone.

20 août 2021 Domaine de travail : Capture du carbone

Co-rédigé par George Peridas, directeur du programme énergétique, Partenariat pour la gestion du carbone au Lawrence Livermore National Laboratory.


Dans la course aux émissions nettes nulles qui s'intensifie rapidement, la Californie est depuis longtemps un leader aux États-Unis et dans le monde entier, car la politique et l'innovation développées en Californie ont fait avancer l'action climatique tant au niveau national qu'international.Toutefois, en dépit de ses antécédents solides en matière d'action climatique, l'État s'attend toujours à manquer d'environ 125 millions de tonnes métriques d'émissions de CO₂ par rapport à ses objectifs pour 2045, selon le Lawrence Livermore National Lab. Pour combler cet écart et atteindre ses objectifs du milieu du siècle, la Californie doit à la fois intensifier ses efforts actuels et élargir sa boîte à outils climatique pour y inclure la capture et le stockage du carbone et l'élimination du dioxyde de carbone.

À ce jour, la Californie a fait des progrès considérables pour décarboniser son économie et atteindre ses objectifs climatiques. Pour poursuivre sur cette lancée et atteindre la neutralité carbone d'ici 2045, avec des émissions négatives par la suite, elle doit réduire ou éliminer les émissions restantes provenant de sources ponctuelles importantes et difficiles à réduire (par exemple, le ciment, l'acier, etc.), et éliminer le CO₂ directement de l'atmosphère. Les technologies de captage et de stockage du carbone et d'élimination du dioxyde de carbone offrent des solutions techniques durables et permanentes en matière de carbone qui peuvent être utilisées en tandem avec les efforts d'atténuation traditionnels.La nécessité des technologies de captage, d'élimination et de stockage du carbone a été soulignée dans de multiples analyses et commentaires conjoints que LLNL, CATF, et un ensemble diversifié de parties prenantes ont soumis au California Air Resources Board (CARB) en réponse à la série d'ateliers du 2022 Scoping Plan.Comme le notent de nombreux experts, l'importance de ces technologies augmente avec l'ambition des scénarios d'atténuation. Ces technologies peuvent éliminer et stocker de manière permanente suffisamment de CO₂ pour combler le déficit d'émissions estimé en Californie d'ici 2045. 

La Californie occupe également une position unique pour montrer la voie en matière de capture et d'élimination du dioxyde de carbone. L'État a la chance de disposer d'importantes ressources de stockage géologique qui ont le potentiel de stocker le CO₂ de manière permanente et sûre et de l'aider à atteindre des émissions nettes négatives. Ses ressources géologiques, en particulier ses aquifères salins dans la vallée centrale, ont un potentiel de stockage estimé entre 30 et 417 gigatonnes de CO₂, selon le ministère de l'Énergie des États-Unis, ce qui se traduit par la possibilité de stocker de manière sûre et permanente des centaines d'années d'émissions totales de la Californie aux niveaux actuels.Cela signifie que la Californie dispose d'un potentiel de stockage plusieurs fois supérieur à celui dont elle a besoin pour atteindre ses objectifs climatiques, mais qu'il faudra d'importantes infrastructures de transport pour parvenir à un déploiement à grande échelle.La permanence relative des différentes options d'élimination du dioxyde de carbone est d'une grande importance pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2045, et les solutions techniques telles que le piégeage du carbone sont, à cet égard, plus avantageuses que les solutions naturelles, car elles stockent le carbone de manière permanente, avec un risque de rejet très minime. 

Le captage du carbone présente également des avantages qui vont au-delà de la réduction des émissions de CO2. Outre son rôle essentiel dans le cheminement de la Californie vers un taux net zéro, le piégeage du carbone peut également contribuer à réduire la pollution atmosphérique non CO₂ et à améliorer la qualité de l'air.Bien que ce domaine n'ait pas fait l'objet d'études ou de diffusions suffisantes à ce jour, les premiers résultats suggèrent que le captage du carbone peut réduire les émissions de dioxyde de soufre et de particules provenant de sources industrielles (acier, ciment, etc.) et peut également réduire les émissions d'oxyde d'azote dans certains cas. 

L'utilisation des technologies de captage du carbone peut également contribuer à maintenir et à développer une main-d'œuvre saine en Californie. Une analyse inédite réalisée par le Rhodium Groupsouligne la capacité des technologies de captage du carbone à contribuer au maintien direct de la continuité d'un emploi durable et pleinement rémunéré pour les familles.L'accélération et l'utilisation des technologies de capture du carbone et d'élimination du dioxyde de carbone permettront d'augmenter le nombre d'emplois bien rémunérés, d'accroître l'équité et d'éviter les pertes d'emplois en Californie lors de la transition vers une économie de l'énergie propre, en particulier dans les régions dépendant de secteurs qui subiront d'importantes pertes transitoires, comme le secteur des combustibles fossiles. 

Le processus du Scoping Plan du California Air Resources Board joue un rôle central dans la définition des actions de l'État en matière de climat. La mise à jour du Scoping Plan actuellement en cours au CARB est l'occasion de donner le ton à un nouveau niveau d'action climatique décisive qui peut aider à répondre à l'ambition accrue des aspirations de neutralité carbone de l'État. Nous espérons que toutes les parties concernées prendront conscience de l'importance des technologies de capture et d'élimination du dioxyde de carbone en tant qu'outils essentiels, voire indispensables, pour atteindre l'ambition de neutralité carbone de l'État.

Postes connexes

Tenez-vous au courant des actualités !

inscrivez-vous pour recevoir le dernier contenu de CATF

"*" indique les champs obligatoires